Nous Contacter
Vous Etes Consommateur
Vous Etes Professionnel de santé
Vous Etes Journaliste
Candidat Nous Rejoindre
nous contacterfermer
Les conseils allaitement nav-allaitement L'expertise biberons et repas nav-repas-de-bebe L'expertise Dodie en succion et dentition nav-succion-et-dentition

L'expertise Dodie en allaitement

Généralités

Tout savoir sur le lait maternel

Un ingrédient inimitable

Le lait maternel est l’aliment idéal pour votre bébé : il couvre tous les besoins de faim et de soif de bébé pendant ses 6 premiers mois de vie. Dans les premiers jours vous allez nourrir votre bébé avec un lait très riche, jaune et de texture crémeuse : le colostrum. Vous n’allez en produire qu’une petite quantité mais c’est suffisant pour apporter à bébé tout ce dont il a besoin. Le colostrum regorge de nutriments essentiels et c’est un véritable concentré d’anticorps qui protège votre nouveau-né contre les infections. C’est ce premier lait qui, grâce à
ses propriétés laxatives, favorise l’élimination des premières selles.

Le lait produit par la suite va changer de composition pour s’adapter aux besoins de votre bébé : il apporte tous les nutriments nécessaires
à sa croissance (glucides, lipides, protéines), contient des enzymes, des sels minéraux, des vitamines mais surtout des facteurs de protection immunitaire pour assurer la bonne santé et le bon développement de votre bébé.

Un lait "magique" qui s'adapte aux besoins de bébé

En cours de tétée, la composition du lait évolue : le lait s’enrichit en graisses, avec un taux ainsi plus élevé en fin de tétée : le premier lait
est désaltérant et le deuxième lait, plus calorique, est nourrissant.

La lactation : comment ça marche ?

La lactation est le processus physiologique qui se met en place pendant la grossesse et permet la synthèse et la libération de lait dès l’arrivée de votre bébé. Dès la grossesse, vos glandes mammaires, sous influence hormonale, vont se développer et commencer à synthétiser du lait à partir du 4ème mois. La fabrication du colostrum, le premier lait dont bébé va se nourrir, débute peu avant l’accouchement pour que bébé puisse téter dès sa naissance.

C’est grâce à la succion de bébé dans ses premières heures de vie que la lactation va se mettre en place : la stimulation du mamelon active la production de deux hormones essentielles à l’allaitement :

  • la prolactine qui déclenche et entretient la synthèse de lait,
  • l’ocytocine qui contracte les cellules musculaires et provoque ainsi l’éjection du lait.

L'allaitement abîme-t-il les seins ?

Vos seins vont, dès le début de votre grossesse, subir des modifications anatomiques et physiologiques pour se préparer à un éventuel allaitement après la naissance. La grossesse aura donc un impact sur votre poitrine. L’allaitement quant à lui n’abîme pas les seins mais peut être à l’origine de crevasses qui ne sont que temporaires et liées le plus souvent à une mauvaise position du bébé au sein.

Peut-on allaiter si on a des mamelons plats ou ombiliqués ?

Ne vous inquiétez pas, il est possible d’allaiter même si vous avez des mamelons plats ou légèrement rétractés !

En effet, les mamelons vont pointer et s’allonger pendant la grossesse mais c’est surtout en réponse à une stimulation qu’ils vont ressortir, comme la succion de bébé ou le contact du froid. De plus, quand bébé tète, il prend toute l’aréole dans la bouche et pas seulement le mamelon. Il lui faudra certainement un peu plus de pratique mais une fois qu’il maitrisera la technique, tout se passera à merveille.

J'ai des petits seins, vais-je pouvoir donner assez de lait à mon bébé ?

La capacité à allaiter est dépendante de la glande mammaire, qui est fonctionnelle chez toutes les femmes alors que la taille des seins est déterminée par le volume des adipocytes. Ainsi, quelle que soit la taille de votre poitrine, la stimulation des mamelons déclenchera la production de lait et bébé pourra se nourrir à sa faim.

L'allaitement au quotidien

La première tétée de bébé

Premier contact : le peau à peau. 

Lorsque votre bébé arrive au monde, il n’a qu’une envie : découvrir sa maman
pour téter. Il est d’instinct guidé par ses sens, notamment par l’odeur de vos aréoles, la chaleur et la texture de votre peau. Ce premier moment intime de peau à peau avec votre bébé est très intense : bébé va spontanément trouver le sein et commencer sa première tétée. La succion est une activité réflexe à la naissance, n’hésitez pas à laisser un peu de temps à votre bébé pour qu’il se repère et trouve sa technique.

La succion de bébé

Une bonne succion de votre bébé passe par une bonne prise au sein :

  • la bouche de bébé est grande ouverte et enveloppe la majeure partie de l’aréole,
  • ses lèvres sont retroussées, la lèvre inférieure touche presque le menton,
  • parfois son nez touche votre sein.

Votre bébé va téter de manière très spécifique, voici les indices d’une tétée efficace :

  • succion : au début de la tétée, les mouvements de succion sont brefs et rapides puis bébé passe à un rythme plus intense et régulier pour le reste de la tétée,
  • déglutition : à chaque phase de succion, bébé fait une pause perceptible qui correspond à la prise d’une gorgée de lait,
  • respiration : bébé va boire tout en respirant de façon régulière.

La bonne coordination de ces 3 étapes permet à votre bébé de manger à sa faim et selon son propre rythme.

Combien de temps dois-je allaiter ?

L’allaitement peut se poursuivre aussi longtemps que votre bébé et vous même le souhaitez : quelques semaines, plusieurs mois voire plus d’un an. Pendant les six premiers mois, le lait maternel donné exclusivement est adapté et suffisant aux besoins du bébé. À partir de quatre mois, il est possible mais pas indispensable de diversifier l’alimentation de l’enfant en introduisant d’autres aliments que le lait maternel.

A quelle fréquence dois-je donner le sein ?

L’allaitement qui répond à la demande de votre bébé les premiers jours est la meilleure façon de connaître ses besoins et de poser progressivement un rythme régulier. Faites confiance à votre bébé et donnez-lui le sein dès qu’il a faim. Bébé tétera probablement entre six et douze fois par 24 heures, nuit comprise.

Dois-je donner un ou deux seins à mon bébé pour le nourrir ?

La composition du lait évolue au cours de la tétée : le lait maternel est au début désaltérant car plus riche en lactose puis il s’enrichit en graisses au fur et à mesure de la tétée pour devenir plus nourrissant.

Il est donc préférable de laisser bébé finir le premier sein, qu’il le lâche ou s’endorme avant de lui proposer le second. Cela évite d’autant plus le risque de coliques et de régurgitation qui survient lorsque son alimentation est trop riche en lactose.

Donner un sein après l’autre ne signifie pas restreindre la tétée à un seul sein mais qu’il vaut mieux ne pas limiter arbitrairement le temps passé à chaque sein.

De cette manière, vous éviterez aussi les engorgements mammaires en laissant bébé se nourrir au sein l’un après l’autre. 

Comment savoir si bébé a eu assez de lait ?

En moyenne, les bébés vont boire 67% du lait dont vous disposez et s’arrêtent non pas quand le sein est « vidé » mais quand son estomac est plein. Le principal est de faire confiance à son bébé : il est le mieux placé pour savoir quand il est rassasié. Tant qu’il est bien positionné et qu’il se nourrit, il est inutile de l’arrêter, il lâchera le mamelon de lui-même.

Au fil des jours, vous pourrez savoir si votre bébé boit assez en vérifiant :

  • ses couches : 6 à 8 couches mouillées en 24h dont au moins 1 selle par jour
  • sa prise de poids
  • sa vitalité, son éveil 

J'appréhende d'allaiter en public, comment gérer cette situation ?

Allaiter votre bébé signifie pouvoir le nourrir n’importe quand et n’importe où...

Quand c’est le moment, soyez détendue et installée confortablement. Pour allaiter en toute discrétion, il existe aujourd’hui des vêtements d’allaitement très bien conçus. D’autre part, la peau n’est jamais visible pendant une tétée : la tête du bébé cache le sein, et son corps, le ventre de sa mère.

Enfin, vous ferez inconsciemment la part entre le sein dans sa fonction nourricière, qui n’a rien à voir avec le sein dans son contexte de séduction.

Puis-je continuer d'allaiter si je suis malade ?

Il n’est pas nécessaire d’interrompre l’allaitement : quand vous ressentez les premiers symptômes de la maladie, votre bébé est déjà exposé à l'agent infectieux.

En continuant de l’allaiter, vous l’aidez à se protéger. Cet effet bénéfique est lié à la présence d’anticorps et de facteurs immunitaires dans le lait maternel : il y a non seulement des anticorps sécrétés en permanence dans le lait maternel mais aussi des anticorps spécifiques qui sont produits par la mère en réponse aux bactéries et qui passent dans le lait maternel pour conférer au bébé une protection efficace contre ces agents pathogènes.

Ne vous inquiétez pas si vous observez une diminution de lait : c’est fréquent en cas de fièvre car on ne boit pas assez et la lactation est ainsi réduite.

De plus un sevrage brutal provoquerait un douloureux engorgement des seins.

Si vous vous sentez trop faible pour allaiter votre bébé au moment où il a faim, vous pouvez utiliser un tire-lait pour continuer de le nourrir au lait maternel.

Tabac, boissons, médicaments... oui ou non pendant l'allaitement ?

Il faut faire attention avec ces substances car elles sont toutes susceptibles de passer dans le lait maternel et d’être nocives pour votre bébé.

  • Médicaments

Les médicaments passent dans le lait, il est donc important d’éviter l’automédication. La plupart du temps, le médecin pourra vous prescrire un traitement compatible avec l’allaitement. Si ce traitement est incompatible, il vous sera possible de tirer le lait et de le jeter juste le temps du traitement pour entretenir la lactation et nourrir à nouveau bébé au sein une fois guérie.

  • Boissons

La caféine présente dans le café et  le thé passe dans le lait, la consommation modérée de ces boissons reste cependant possible, L’alcool doit être formellement interdit : il passe dans le lait, est mauvais pour le cerveau des nouveau-nés et bloque un peu le réflexe d’éjection.

  • Tabac

Les ingrédients nocifs contenus dans les cigarettes passent également dans le lait. Si vous fumez, certaines règles sont à respecter pour que cela ne soit pas néfaste pour votre bébé :

- Diminuez au maximum votre consommation

- Fumez à l’extérieur, loin de bébé

- Attendez 2 heures après avoir fumé pour lui donner le sein

Allaitement et contraception

Dans les 6 premiers mois de l’allaitement, l’allaitement exclusif peut avoir un effet contraceptif à 98%. Cependant, si vous souhaitez éviter une nouvelle grossesse trop rapprochée, demandez conseil à votre sage-femme ou votre gynécologue pour vous faire prescrire un moyen de contraception approprié.

Les premières semaines d'allaitement

Pendant les premières semaines, créez toutes les conditions pour un allaitement serein :

  • Faites-vous seconder dans les tâches ménagères
  • Prenez soin de vous ! Veillez à bien dormir et supprimez alcool, tabac, l’abus de café et de thé. Ayez une alimentation saine et équilibrée et hydratez-vous (1 à 2 litres d’eau par jour).
  • Préservez votre tranquillité pendant la tétée, ne répondez pas au téléphone ou à la sonnette.

Les positions de l’allaitement

Pour allaiter votre bébé, vous avez le choix entre plusieurs positions.

Une bonne position pour allaiter est primordiale pour que votre bébé tète de manière efficace et aussi longtemps qu’il en a besoin mais aussi pour vous éviter la survenue de désagréments tels qu’engorgement mammaire ou crevasses.

Il y a 4 positions différentes pour allaiter, vous pouvez toutes les tester pour choisir ensuite celle qui vous convient le mieux, en l'adaptant si besoin, l’essentiel étant le confort et l’épanouissement dans votre allaitement.

Position n°1 : Assise en position classique

La première position est la position la plus classique : c’est la position qu’on appelle « de la madone » ou « du berceau ». Vous êtes assise confortablement, avec un dossier et éventuellement des coussins pour bien caler votre dos. Votre dos est légèrement arrondi pour éviter les tensions dans la colonne vertébrale.

Placez la tête de bébé au creux du coude pour qu’elle soit posée et stable et soutenez son dos à l’aide de l’avant-bras. Laissez la tête de bébé s’incliner légèrement vers l’arrière.

Quelle que soit la position que vous adoptez, votre bébé doit lui aussi être bien positionné, c’est-à-dire face au sein, corps et tête bien alignés : comme vous le voyez, son oreille, son épaule et sa hanche sont sur une ligne droite, son nez est naturellement dégagé. De cette manière, il pourra bien prendre le mamelon et l’aréole en bouche et bien téter votre sein.

Veillez également à tenir fermement le bébé par les fesses et le dos, mais pas par la tête et la nuque qui doivent être soutenues tout en restant libres. Vos bras sont la pour envelopper, rassurer votre bébé et non pas pour le porter.

Pensez bien à approcher bébé vers le sein et non pas à vous pencher pour mettre l’aréole dans sa bouche

Cette position est la plus fréquente car la plus intuitive et la plus simple à mettre en place.

Position n°2 : Allongée

La 2ème position consiste à donner le sein à son bébé allongée

Vous êtes donc allongée sur le côté. Il est préférable de le faire dans un lit pour avoir plus de largeur et ne pas risquer que bébé ou vous-même tombiez. Vous pouvez appuyer votre tête sur votre bras ou caler des oreillers pour la maintenir.

Il est aussi conseillé de replier la jambe du dessus pour ne pas rouler vers l’avant et avoir une position bien stable.

Amenez votre bébé près de vous et positionnez sa bouche bien en face de votre mamelon pour qu’il puisse l’attraper facilement.

Pour maintenir votre bébé pendant la durée de la tétée, vous pouvez le maintenir avec votre bras ou avec un coussin derrière le dos, que vous aurez préparé à l’avance.

Avec cette position, vous pouvez en profiter pour aussi vous reposer et somnoler un peu, surtout au beau milieu de la nuit.

Position n°3 : Assise avec bébé en ballon de rugby

La 3ème position « bébé en ballon de rugby »est une variante de la position assise classique.

Commencez par préparer un coussin à hauteur du sein pour installer votre bébé. 

Placez votre bébé sur le côté le long de votre hanche et posez le sur le coussin, avec hauteur de votre sein avec toujours sa bouche en face du mamelon.

Maintenez votre bébé avec l’avant-bras opposé au sein qui allaite et soutenez sa nuque dans la paume de la main. 

Cette position est particulièrement adaptée si vous avez des seins volumineux et peut s’avérer très utile si vous allaitez des jumeaux.

Position n°4 : Assise avec bébé à califourchon

La 4ème position avec bébé assis à califourchon est moins fréquente car la bouche de bébé doit être directement en face du mamelon et ce n’est pas toujours le cas.

Votre bébé est installé sur une de vos cuisses, vous le maintenez bien à la verticale avec une main qui soutient le bas de son dos et une autre qui tient délicatement sa tête.

Cette position est envisagée pour les bébés qui regurgitent beaucoup ou pour ceux qui ont tendance à s’endormir rapidement car cette position est plus tonique et bébé est donc plus éveillé

Pour réussir et bien vivre son allaitement

Le moment des premières tétées est venu. Ce sont de formidables instants de partage, à condition d’observer quelques conseils.

Choisissez :

  • Un endroit calme, sans allées et venues,
  • Un fauteuil ou un agencement de lit confortable
  • Un moment où bébé est éveillé et calme.

Votre position corporelle :

Elle est essentielle pour un allaitement au sein réussi. Mal choisie, elle rend l’allaitement fatigant, crée des tensions
dans cet instant d’échanges avec bébé, et souvent, rallonge sa durée.

Que vous allaitiez allongée ou assise, il convient de trouver la position qui vous fatiguera le moins, en vous aidant souvent de coussins. L’objectif : trouver la position où aucun de vos muscles ne devra rester trop en tension si la tétée dure (le bras qui tient, bébé par exemple).

Lors des premières tétées, gardez à portée de mains quelques coussins, et « étayez » les endroits où votre corps aura besoin de soutien. Très vite, vous allez trouver vos habitudes et votre confort.

Les signes d’une bonne tétée :

  • La bouche de bébé est bien ouverte et recouvre la majeure partie de l’aréole,
  • Les mouvements de succion et de déglutition sont bien rythmés,
  • Vous avez soif pendant la tétée.

En outre, quand bébé tête bien, il urine beaucoup et les selles contiennent des « grains » (le premier mois).

Quelle est la durée d'une tétée ?

Le plus important est de faire confiance à votre bébé : lui seul saura quand il est rassasié. Il n’y a pas réellement de règle fixe sur la durée des tétées. Laissez bébé téter jusqu’à ce qu’il s’arrête de lui-même ou lâche le sein en veillant à l’efficacité de la tétée. La durée moyenne d’une tétée est de 20 minutes.

La check-list allaitement

1- Vous êtes une future maman…

  • Portez de la lingerie adaptée à votre nouvelle taille de bonnet.
  • Appliquez quotidiennement une crème spécifique comme le Soin mamelons sensibles de DODIE® qui va hydrater* et assouplir votre peau.
  • Mettez un soutien-gorge d’allaitement dans votre valise pour la maternité (1 taille au-dessus de votre taille habituelle).
  • Pensez aussi à emporter des Coussinets d’allaitement DODIE® pour absorber les éventuelles pertes de lait entre deux tétées.

2- Bébé est arrivé

  • Pour favoriser la montée de lait, mangez équilibré, buvez suffisamment d’eau et mettez votre bébé au sein très régulièrement.
  • En cas de doute ou de questions sur la mise en place de l’allaitement, demandez conseil aux puéricultrices de la maternité.
  • Appliquez le Soin mamelons sensibles de DODIE® après chaque tétée pour hydrater* et protéger vos mamelons. Inutile de nettoyer vos seins avant d’allaiter bébé, ce soin ne présente aucun danger pour lui.
  • En cas de crevasses, utilisez des Bouts de seins anatomiques DODIE® qui vous permettront de continuer à allaiter sans douleur.
  • D’autres astuces en cas de crevasses ? Massez vos seins avec quelques gouttes de votre lait et laissez sécher à l’air libre, appliquez des compresses d’eau froide ou un gant de toilette dans lequel vous pouvez mettre des petits pois surgelés par exemple…
  • Si vous avez des pertes de lait entre les tétées, placez des Coussinets d’allaitement DODIE® dans votre soutien-gorge pour les absorber ou des Coquilles d’allaitement DODIE® pour recueillir votre lait et le donner ensuite à votre bébé.

3- Pendant la tétée

  • Prévoyez un petit en-cas à proximité : une boisson, un fruit, un petit goûter car allaiter donne soif et peut ouvrir l’appétit.
  • Installez-vous confortablement avec votre bébé. Calez-vous avec des coussins afin que le poids de son corps ne repose pas sur vos bras.
  • Evitez les sources de perturbations : mettez de la musique douce plutôt que la télévision et coupez votre téléphone.
  • Profitez pleinement de ce moment pour échanger des regards complices avec votre bébé, le toucher, lui fredonner une chanson. Et n’oubliez pas le papa : on n’est jamais mieux installé pour allaiter que dans les bras de son compagnon !

Continuer à allaiter après la reprise du travail

Avoir envie de continuer à allaiter votre bébé à la fin de son congé maternité est tout à fait naturel et parfaitement réalisable en utilisant un tire-lait. Selon vos horaires de travail, vous pourrez conserver certaines tétées avec votre bébé comme celles du matin et du soir par exemple.

Et pour les autres, le code du travail vous autorise à vous absenter deux fois 30 minutes par jour pour nourrir votre bébé ou pour tirer votre lait. Dans ce cas, vous pouvez utiliser votre tire-lait dans le local de votre entreprise prévu à cet effet ou à défaut dans une pièce au calme. Et pensez aussi à une petite glacière ou une pochette isotherme et un pain de glace pour bien conserver votre lait !

Petits soucis et solutions

Sensibilité des mamelons

Les seins peuvent être sensibles dans les débuts de l’allaitement, notamment pendant les premières minutes de la tétée : ils sont chauds, pesants et sensibles au toucher. Cela passe rapidement, le temps que votre bébé ait une succion efficace.

Les douleurs des mamelons ont souvent une ou deux causes :

  • le bébé n’est pas bien positionné et ne prend pas le sein correctement,
  • le bébé a un problème de succion.

Pour soulager l’irritation des mamelons, n’hésitez pas à multiplier la fréquence des tétées et corrigez si nécessaire votre position ou celle de bébé.

Crevasses

Causes et symptômes des crevasses

Les crevasses sont courantes lors des premières semaines d’allaitement. Elles sont provoquées par un étirement excessif de la peau lors de la tétée : il en résulte une fissure cutanée qui peut être plus ou moins profonde.

Il est essentiel de traiter la crevasse car c’est une porte d’entrée pour les germes pathogènes.

Elles sont principalement dues à une mauvaise position du bébé au sein ou à un problème de succion de bébé. Un simple réajustement pourra être suffisant mais vous pouvez en parallèle accélérer la cicatrisation en appliquant un émollient qui soulagera la douleur et permettra à la crevasse de se combler sans formation de croûte.

Que faire en cas de mamelons crevassés ?

Gardez le plus possible les mamelons à l’air libre. Aérées, les Coquilles d’Allaitement Protège-Mamelons Dodie maintiennent les mamelons au sec, favorisent leur cicatrisation et évitent les frottements douloureux avec les vêtements. 

Vous pouvez également appliquer 1 à 2 fois par jour le Soin Crevasses Dodie pour hydrater et protéger vos mamelons, tout en accélérant le processus de cicatrisation.

Comment continuer à allaiter en cas de douleurs et de crevasses ?

Parfois, vos mamelons peuvent présenter des crevasses douloureuses pendant la tétée, rendant difficile l'allaitement. Pour continuer de nourrir bébé au sein, utilisez les Bouts de sein anatomiques Dodie. Ils soulagent les mamelons pendant la tétée tout en préservant le contact physique entre vous et bébé.

A quel moment je risque d'avoir des fuites de lait ?

Les écoulements spontanés de lait maternel peuvent survenir entre les tétées le jour comme la nuit, mais aussi quand vous donnerez le sein à votre bébé car en stimulant la montée de lait d’un côté, il y aura perte de lait réflexe de l’autre côté. 

Que faire lorsque j'ai des pertes de lait la journée ou la nuit ?

Les écoulements spontanés de lait maternel peuvent survenir entre les tétées le jour comme la nuit, mais aussi quand vous donnerez le sein à votre bébé car en stimulant la montée de lait d’un côté, il y aura perte de lait réflexe de l’autre côté.

Utilisez les Coussinets d’Allaitement Dodie qui absorbent efficacement les pertes de lait pendant la journée. Pour la nuit, les Coussinets d’Allaitement Nuit Dodie vous offriront une protection optimale.

Engorgement des seins

Symptômes, prévention et traitement

L’engorgement est un processus physiologique normal et récurrent pendant les premières semaines d’allaitement.

Le sein est congestionné, rouge, douloureux et tellement dur et gonflé que bébé ne peut pas forcément téter car il n’a pas de prise.

Pour éviter ce désagrément, misez sur la prévention :

  • assurez-vous de la bonne position et de l’efficacité de la succion de votre bébé,
  •  laissez votre bébé téter le premier sein jusqu’à ce qu’il le lâche ou s’endorme avant de lui donner le deuxième sein,
  • donnez le sein à votre bébé aussi souvent et aussi longtemps qu’il le désire.

Si néanmoins vous souffrez d’engorgement mammaire, il existe plusieurs manières pour le résorber et soulager la douleur :

  • appliquez une compresse chaude pour ouvrir les canaux et libérer le lait,
  • prenez une douche chaude,
  • exprimez votre lait en faisant téter bébé, en tirant votre lait ou en pratiquant un massage aréolaire

Le massage aréolaire

schéma massage

1. Massez délicatement le sein en faisant des ronds avec les deux mains, en allant de l’extérieur du sein vers l’aréole. Répétez le même mouvement en vous rapprochant progressivement du mamelon, tout en évitant de le toucher pour ne pas stimuler la production de lait.

2. Placez votre pouce sur la partie supérieure de l’aréole et votre index sur la partie inférieure et effectuez des pressions fermes vers votre poitrine de façon horizontale.

3. Le lait va commencer à s’écouler ; continuez ce mouvement de pression en déplaçant la position de votre pouce et votre index.

Le muguet

Le muguet est une candidose présente sur le sein ou dans la bouche de bébé, causée par Candida albicans, qui se caractérise par des petits dépôts blanchâtres.

Cette mycose survient à la suite de facteurs favorisants : autre site de candidose (mycose vaginale), prise d’antibiotiques, crevasse favorisant la surinfection, extrême fatigue.

Les douleurs sont ressenties pendant toute la tétée, plus intenses en fin de tétée, et persistent entre les tétées :
- signes d’inflammation : le sein est très rouge et douloureux,
- sensation de brûlure, irritation, démangeaison,
- douleurs lancinantes à l’intérieur des seins,

Un seul sein peut être atteint mais il faut traiter les deux, et traiter également votre bébé avec les médicaments appropriés qui seront prescrits par votre médecin.

Produits allaitement

Bouts de seins : à quoi servent-ils ?

Un bout de sein anatomique, ou protège mamelon va vous être très utile en cas de douleurs des mamelons, dues soit à une hypersensibilité notamment au début de l’allaitement, soit à l’apparition de crevasses. Il sera votre meilleur allié pour poursuivre l’allaitement.

Vous pourrez également avoir recours aux bouts de seins pour faciliter la prise au sein si bébé a des soucis de succion ou que vos mamelons ne ressortent pas assez

Coquilles d'allaitement : à quoi servent-elles ?

Il existe 2 types de coquilles d’allaitement selon l’usage que vous allez en faire :

  • Les coquilles protège-mamelons qui, grâce aux trous d’aération, favorisent la cicatrisation des mamelons crevassés ou irrités et les protègent des frottements avec les vêtements
  • Les coquilles recueille-lait qui protègent également vos mamelons des frottements mais offrent aussi la possibilité de récupérer le lait lorsque celui s’écoule entre les tétées ou pendant la tétée au niveau du sein qui ne nourrit pas votre bébé.

Coussinets d'allaitement : à quoi servent-ils ?

Conçus pour absorber les pertes de lait, ils protègent les mamelons de l’humidité et des frottements avec les sous-vêtements, et gardent votre lingerie bien au sec. Vous pourrez les utiliser dans 2 situations : entre les tétées et pendant la tétée.

Soin crevasses : à quoi sert-il ? comment l'utiliser ?

Pour appliquer le Soin Crevasses, lavez-vous soigneusement les mains. Déposez une goutte de soin sur votre doigt et faites pénétrer en massant délicatement votre mamelon. Le soin crevasses Dodie est une solution naturelle composée de lanoline ultra-pure 100% naturelle hypoallergénique qui hydrate et protège les mamelons sensibles et crevassés. Emollient naturel, il convient également pour prendre soin de la peau sèche de bébé et en cas de lèvres gercées.

  • Pendant la grossesse, il prépare les seins à l’allaitement en hydratant* et en assouplissant la peau.
  • Pendant l’allaitement, il prévient l’apparition de crevasses et soulage les irritations

allaitement mixte et sevrage

Comment conserver le lait maternel ?

Il est possible de conserver le lait maternel en respectant quelques précautions d'usage ci-dessous (recommandations afssa, juillet 2005) :

  • à température ambiante (19-22°C) pendant 1h
  • au réfrigérateur (0-4°C) pendant 48h
  • au congélateur (-18°C) pendant 4 mois

Le lait simplement réfrigéré est toujours préférable au lait congelé, car la congélation détruit certains de ses facteurs anti-infectieux.

Le sevrage en douceur

Vous allez reprendre votre travail, vous n’avez pas assez de lait, vos seins sont trop douloureux… vous pensez à passer à l’allaitement mixte ou à sevrer bébé.

Comment passer en douceur du sein au biberon ?

La première étape consiste à faire découvrir le biberon à votre bébé : nouveau goût, nouvelle texture, différents de ce dont il a l’habitude. Commencez avec du lait maternel dans le biberon en faisant perler du lait au bout de la tétine pour que votre bébé sente l’odeur. Pour le premier biberon, laissez le papa ou une autre personne s’en occuper, car s’il sent votre présence, il boudera son biberon et réclamera le sein.

Pensez à la température du lait et proposez-lui du lait à 37°C pour diminuer sa perception du changement. Lors du passage du sein au biberon, vos seins, moins sollicités, vont diminuer la production de lait et involuer au fur et à mesure du sevrage. Il est important d’espacer progressivement les tétées pour éviter les engorgements et adapter votre organisme à ce nouveau rythme.

Au début, ne remplacez qu’une tétée par jour tous les 4 à 7 jours, la production de lait diminuera sans pour autant compromettre la lactation pour les autres tétées. Substituez progressivement les tétées aux biberons selon vos envies et votre disponibilité.

Le sevrage complet pourra ainsi se faire en 1 à 3 semaines, et votre bébé sera habitué à son nouveau biberon !