Nous Contacter
Vous Etes Consommateur
Vous Etes Professionnel de santé
Vous Etes Journaliste
Candidat Nous Rejoindre
nous contacterfermer
Les conseils allaitement nav-allaitement L'expertise biberons et repas nav-repas-de-bebe L'expertise Dodie en succion et dentition nav-succion-et-dentition

L'expertise Dodie en succion et dentition

Succion

Pouce ou sucette ? Les avantages et inconvénients de chacun

Pouce vs sucette

Les sucettes peuvent créer des malformations dentaires de la même façon que sucer un pouce ou d’autres doigts. Cependant, les sucettes sont plus faciles à arrêter.

La sucette est préférable: elle est plus adaptée à l'anatomie buccale de l’enfant et elle est plus souple, contrairement au pouce qui exerce des pressions plus importantes.

Comment enlever l'eau de la téterelle de la sucette ?

L'eau peut effectivement s’infiltrer par l’espace existant à la base de la téterelle, à l’endroit de la jointure avec le bouclier. Cet espace sert à faire pénétrer de l’air, et à rendre la téterelle souple et malléable pour s’adapter à la bouche de l’enfant. Si un peu d’eau a pénétré dans la téterelle lors du nettoyage, elle peut normalement être expulsée en la comprimant légèrement plusieurs fois de suite.

Comment utiliser les sucettes nuit ?

Nous vous conseillons pour que la sucette brille dans la nuit, de mettre le bouton phosphorescent de la sucette sous une source lumineuse avant de la donner au bébé pour la nuit.

Quand faut-il changer la sucette ?


Nous vous conseillons d’acheter une sucette appropriée à l’âge de votre enfant et de lire la notice située dans l'emballage, dans laquelle vous trouverez des conseils d’utilisation et des précautions d’emploi.

En effet, nous vous recommandons de bien vérifier l’état de la sucette (téterelle, bouclier, anneau) avant chaque utilisation, en particulier lorsque l'enfant a des dents, et de tirer la sucette dans tous les sens.

Jetez la, aux premiers signes de détérioration ou de fragilité.

Nous vous conseillons de changer de sucette toutes les six semaines et de ne pas exposer la sucette au soleil ou à la chaleur.

La sucette n’est en aucun cas un anneau de dentition.

Quelle est la différence entre sucettes anatomique et physiologique ?

dodie-sucettes_physiologie-anatomique

Quelle est la différence entre sucettes caoutchouc et silicone ?

Les sucettes en caoutchouc ont un goût qui peut convenir ou non à votre enfant, elles doivent être changées plus souvent car les stérilisations répétées ont tendance à les user rapidement.

Les sucettes en silicone n'ont elles ni goût ni odeur. Si elles sont plus durables que les sucettes en caoutchouc, elles peuvent cepent se fendiller suite aux stérilisations successives.

7 astuces pour faire arrêter la sucette

Conseils pour l'aider à se passer de cette habitude

1-   Discuter

"Lorsque votre enfant a 3-4 ans et suce la tétine, il faut beaucoup en discuter et se dire que rien n'est dramatique car c'est rattrapable. Mon meilleur truc c'est de lui demander : " t'es un bébé ? Et le laisser répondre "non". Ensuite, je lui explique que la sucette c'est pour les bébés et que s'il n'est pas un bébé et qu'il continue la sucette, alors il y a un problème...".

2-   Commencer par enlever la sucette la nuit

"Souvent, les enfants ont besoin de s'endormir avec leur sucette. Alors ce qu'on peut faire, c'est négocier : "ok, je te laisse t'endormir avec, mais après papa la retire dans la nuit". Ainsi, on limite le temps de succion de la sucette.

3-   Ne pas avoir plusieurs sucettes de rechange

"Mieux vaut éviter de se balader avec 4 ou 5 sucettes dans la poussette !"

4-   Imaginer une histoire pour l'abandonner

Tous les parents le savent bien : les enfants adorent les histoires. Pourquoi ne pas imager l'abandon de cette sucette pour que tout passe mieux ? Exemple : on profite des vacances d'été au bord de la mer pour aller nager dans l'eau avec Junior, papa plonge et la donne au petit poisson qui passait. Ainsi, l'enfant est content de faire plaisir au poisson et oublie rapidement, grâce aux bonnes vacances qu'il va passer.

5-   Lire des livres

Troquez le traditionnel conte de fée avant le dodo pour une histoire de sucette qui va l'inciter peu à peu à imiter les héros des livres en abandonnant courageusement sa tototte adorée. Suivez ensemble les tribulations de : "La tétine de Nina" (éditions Broché), "Jette ta sucette, Pénélope" (éditions Gallimard), "Adieu tétine ! L'histoire du petit lapin" (éditions Chantecler)

6-   Optez pour un appareil orthodontique

"Il existe aussi des petits appareils "écran" qui vont se positionner devant les dents et entre les gencives. C'est une sorte de deal : on laisse l'enfant continuer à utiliser cet appareil mais le problème de succion disparaît !" 

7-   Définir la bonne date

"Quand c’est le moment d’en parler, bien prendre bien en considération les évènements extérieurs qui pourraient compliquer le challenge. Exemples : à l’âge de 8-10 mois où l’angoisse de la séparation apparaît, à la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, lors de l’adaptation en crèche ou encore d’un déménagement…".

Conseils pour une bonne santé bucco-dentaire avec la sucette

  • Avant l'utilisation d'une tétine neuve, stériliser celle-ci 5 min dans de l'eau bouillante
  • Avant chaque utilisation, nettoyer la tétine avec de l'eau chaude et du savon, bien rincer
  • Stériliser régulièrement la tétine
  • Ne pas enduire de produits sucrés sur la tétine : miel, confiture... qui favoriseraient l'apparition de caries
  • Ne jamais nettoyer la tétine qui a chuté en la passant dans la bouche de la maman ou du papa (risque de lui transmettre des microbes responsables des caries et des maladies de gencive).
  • Une visite tous les 6 mois chez le dentiste à partir de 3 ans.
  • Une consultation chez l’orthodontiste à 6 ans.

Pouce ou sucette ? Les avantages et inconvénients de chacun

Pouce vs sucette

Les sucettes peuvent créer des malformations dentaires de la même façon que sucer un pouce ou d’autres doigts. Cependant, les sucettes sont plus faciles à arrêter.

La sucette est préférable: elle est plus adaptée à l'anatomie buccale de l’enfant et elle est plus souple, contrairement au pouce qui exerce des pressions plus importantes.

Tout savoir sur le réflexe de succion

Un nouveau-né en état d’éveil sait faire plein de choses : voir, entendre, goûter, sentir et se mouvoir. Toutefois, son comportement est régi en grande partie par des réflexes involontaires contrôlés par la partie inférieure du cerveau. Les réflexes primaires sont la marque d’un fonctionnement cérébral sous-corticospinal ; leur présence est physiologique chez le fœtus et au cours des premiers mois de la vie,

En fait, ce n’est que vers l’âge de 3 ou 4 mois que ces réflexes se transforment progressivement en mouvements volontaires.

L'oralité primaire

L’oralité primaire (anté-natale) commence donc quand le foetus suce son pouce vers le 5ème mois de grossesse et déglutit le liquide amniotique.La succion déglutition est la première fonction motrice à se mettre en place chez le foetus.

Lorsqu’on lui caresse une joue, un nouveau-né tourne aussitôt la tête vers la main qui l’effleure et ses lèvres cherchent alors quelque chose à sucer.

La succion non nutritive est également facile à visualiser en plaçant le petit doigt, recourbé vers le bas, sur la partie moyenne de la langue ; ce seul contact stimule le réflexe de succion.

La succion n’est pas un phénomène continu ; elle comporte des bouffées de mouvements séparées par un repos intermédiaire. Chez le nouveau-né à terme,le nombre de mouvements de succion dans une bouffée est de 8 ou plus, le rythme est rapide et la bouffée dure de 4 à 5 secondes ; une forte pression négative est perçue (le doigt est aspiré) lorsque la motricité faciale est normale, assurant une bonne fermeture des lèvres sur le doigt.

L'oralité secondaire

L’oralité secondaire ou phase orale volontaire commence quand le bébé complète progressivement ses tétées par une alimentation solide à la cuillère découvrant ainsi la mastication et modifiant sa respiration pendant les repas.Les cris et les gazouillis feront place à un travail de plus en plus élaboré.

Les enfants sucent leurs doigts, leurs sucettes ou encore d’autres objets car cela leur procure sécurité et réconfort. Cela les rassure et leur permet de mieux comprendre leur monde. Cette parafonction est importante pour l’enfant notamment dans les moments difficiles quand ils sont séparés de leurs parents (crêche, école maternelle,...), entourés d’étrangers ou dans des endroits non familiers.

Parce que la succion relaxe, elle induit aussi le sommeil. Pour cette raison, les jeunes enfants sucent leur pouce ou sucette en fin de soirée ou quand ils sont fatigués.

Quel est l'avis de la communauté scientifique ?

Une synthèse générale de l’American Academy of Pediatric Dentistry sur la fonction orale 61 a postulé que «les parafonctions type succion non nutritive (doigt, sucette) sont à considérer comme normales chez les jeunes enfants.

En général, si habitudes de succion infantiles cessent avant 5 ans, elles ne causent pas de problème à long terme.

Dentition

Comment nettoyer les anneaux de dentition ?

Il est conseillé de laver l'anneau de dentition à l'eau savonneuse, sans détergent ni liquide vaisselle. Il ne faut pas faire bouillir l'anneau, ni le passe au stérilisateur à vapeur, au micro-ondes ou au lave-vaisselle.

Tout savoir sur les poussées dentaires

Qu’est-ce que les poussées dentaires?

Chez certains enfants, l’éruption des dents temporaires (aussi appelées « dents de lait ») passe presque inaperçue (35% des cas),
tandis que chez d’autres, elle s’accompagne de divers malaises ou de douleurs.

Les premières dents percent généralement autour de 6 mois, parfois plus tôt. Certains enfants naissent même avec une ou deux
dents. Dans d’autres cas, les premières dents n’apparaissent qu’à l’âge de 1 an.

Dans la majorité des cas, à 3 ans, l’enfant a ses 20 dents primaires. Pendant ce temps, la deuxième série de 32 dents se développe dans les mâchoires. Elle apparaît entre 6 ans et 16 ans. Quant aux dents de sagesse, elles percent généralement entre 18 et 25 ans, parfois même jamais!
 

Les symptômes des poussées dentaires

L’enfant salive beaucoup et a tendance à mordiller, il est irritable et pleure pour un rien, il a peut-être les joues et les fesses rouges. Il mange et dort peut-être moins bien que d’habitude;  a les gencives qui semblent un peu gonflées et douloureuses; a peut-être une petite bulle bleue sur la gencive - un « kyste d’éruption » - annonçant la percée prochaine d’une dent.

Normalement, les poussées dentaires ne provoquent pas de complications. Si cela se produit, c’est que l’enfant souffre probablement d’autre chose.Consulter un médecin en cas de fièvre supérieure à 38 °C ou de diarrhée.

Le traitement médical des poussées dentaires

Les poussées de dents ne nécessitent pas d’intervention médicale. En dehors du traitement de la fièvre, on ne peut pas vraiment faire grand-chose.

Soins et conseils pratiques

Frotter les gencives avec une compresse stérile imbibée d’eau froide et enroulée autour d’un doigt (bien se laver les mains d’abord).
On peut aussi lui masser les gencives très doucement avec une brosse à dents pour bébé aux soies très souples.

Utiliser un anneau de dentition de préférence réfrigéré (et non congelé) mais pourquoi pas double action avec gel homéopathique.

A éviter !

Le collier de noisetier ou encore le collier d’ambre: très à la mode dans certains milieux, ils sont déconseillés à cause du risque d’étouffement du bébé.

Pas de morceaux de légumes ou de fruits crus « durs » (pomme, carotte, céleri, etc.) avant l’âge de 2 ans.

Les biscuits de dentition sont à déconseillés à cause du sucre qu’ils contiennent (risque de carie dentaire).

Les gels analgésiques topiques sont dangereux, car les bébés peuvent les avaler (risque de methemoglobinémie avec la benzocaïne).